TDS Racing prend les points de la 4e place en Belgique

25 août 2019

Spa-Francorchamps, Belgique, le 4 mai 2019

On approche de la fin de la Super Saison et les concurrents du Championnat WEC se retrouvaient ce week-end sur le circuit de Spa-Francorchamps en Belgique, pour l'avant-dernière manche ponctuée par des changements climatiques exceptionnels. Le circuit des Ardennes était tantôt baigné du plus beau soleil estival, tantôt par la pluie et enfin sous la neige pour le jour de la course. Matthieu Vaxivière et François Perrodo étaient assistés ce week-end par le Français Norman Nato, Loïc Duval étant retenu pour la première manche du championnat DTM 2019 à Hockenheim de l'autre côté du massif de l'Eiffel.

Les Total 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC

Tout au long du week-end, les concurrents ont dû jouer avec la météo. Les trois pilotes de l'ORECA07 #28 du TDS Racing complétaient 35 tours sur une piste sèche lors de la séance d'essais libre 1, alors que les 22 tours de la deuxième séance se déroulaient sous la pluie. Vendredi matin, ils accomplissaient 24 tours sur le sec, et la qualification sur piste sèche et mouillée.

Et ce n'était qu'un aperçu de ce qu'ils allaient rencontrer pendant la course... sans compter la grêle et la neige qui faisaient leur apparition peu de temps après le départ. Ces conditions climatiques ont évidemment engendré de nombreuses sorties de piste, des tête-à-queue, des Full Course Yellow et des voitures de sécurité... Au total, la direction de piste a interrompu la course à six reprises (FCY ou SC), pendant un total de 110 minutes sur les 6 heures de course, sans compter la fin prématurée à 11 minutes du décompte.

Matthieu Vaxivière prenait un bon départ depuis la 7e place des LMP2 et parvenait à gagner 4 places avant la sortie de la première voiture de sécurité après 10 tours de course. 25 minutes plus tard, après une tempête de neige et de grêle, la course reprenait ses droits sur une piste détrempée. Toujours P3 à la reprise, Matthieu était toutefois victime d'une crevaison lente, qui le contraignait à repasser par les stands, perdant ainsi cinq places au classement LMP2. Il repartait à la 25e place au général (P8 LMP2) et tentait de reprendre sa place dans des conditions compliquées. Une deuxième Safety Car de 22 minutes suite à la sortie de la LMP1 ByKolles ne lui permettait pas de rattraper son retard, mais dès que la piste s'asséchait, il revenait en P4 avant un Full Course Yellow imposé suite de la sortie d'une GT (#88 dans le bac à graviers). Nouveau FCY (SMP Racing perte de roue) et Matthieu rentrait pour remettre la voiture à François en P5. François est le seul à ne pas avoir souffert des conditions climatiques extrêmes (notamment la neige) durant son relais de 35 tours. Il remettait la voiture entre les mains de Norman Nato au 98e tour. Ce dernier n'allait pas aller au bout de son relais, la direction de piste ayant décidé de mettre un terme prématuré aux 6 Heures de Spa Francorchamps à cause de la pluie et la neige qui mettaient à mal le pilotage. La course fut interrompue par un drapeau rouge à 11 minutes de l'arrivée.

FP1 DRY - 35 Tours - P7 - 2'04''909

FP2 WET - 22 Tours - P2 - 2'29''295

FP3 DRY - 24 Tours - P5 - 2'03''073

Qualification WET -  P7 - 2'04''967 (Matthieu & François)

Course - P5

 

François Perrodo FRA (Pilote Bronze) : "On sort d'une série noire, donc ce week-end, malgré les conditions climatiques, s'est plutôt bien passé. Après deux abandons à Shanghai et Sebring, ça fait du bien de voir le drapeau à damiers... Nous avons fait de bons chronos en essais libres, mais j'étais un peu déçu de mon temps en qualification, car j'étais à deux secondes de mes temps en FP3. Cette fois-ci nous sommes au bout et nous n'avons pas fait d'erreur. De mon côté, j'ai fait un premier relais sur piste sèche, avant de prendre une super averse... mais j'ai ramené la voiture. C'était compliqué sous la pluie car j'avais du mal à garder les pneus à la bonne température. À la fin je devais me battre contre des GT, ce n'était pas très évident. Je n'ai pas bénéficié des Safety Car, c'est dommage, mais nous terminons la course et prenons les points de la 4e place (puisque G-Drive ne marque pas de points en WEC), donc je suis tout de même assez satisfait dans l'ensemble."

Matthieu Vaxivière FRA (Pilote Gold) : "Dans l'ensemble ce week-end était  un peu compliqué. Pendant les essais libres, nous avons eu du mal à trouver le bon set-up et à faire monter les pneus en température. Par contre nous avions tout ce qu'il faut sous la pluie. J'ai fait un relais de 2h50 avec beaucoup de pluie, de la neige et des safety car, et la concentration doit rester au max, ça s'est plutôt très bien passé. Nous avions préparé la voiture avec un set-up pluie, donc au départ ce n'était pas idéal, mais ça a bien servi par la suite. Nous avons réussi à être dans le coup. Ce qui est très étonnant, c'est d'arriver à faire claquer le deuxième meilleur tour LMP2 en course en fin de relais. Cela nous donne du grain à moudre et des choses à comprendre pour préparer Le Mans. J'ai été victime d'une crevaison lente, ce qui nous a bien ralentis, mais au final, nous terminons P5. Et il est préférable de terminer P5 ici à Spa que dans un mois et demi au Mans..."

Norman Nato FRA (Pilote Gold) : "Nous avons dû travailler dans des conditions difficiles et le week-end a été compliqué avec ces conditions climatiques changeantes en permanence. Mais chacun a fait son travail, nous n'avons pas fait d'erreur et ramené la voiture à l'arrivée, c'est le plus important. Je suis content d'avoir aidé le team à marquer des points au championnat."

 

English & PDF version HERE